Archives de catégorie : Infos

Les femmes à l’honneur chez Aeroscopia

Exposition « Des pionnières aux astronautes » du 8 mars au 8 avril, Ponctuée de conférences et animations

Les femmes sont à l’honneur chez aeroscopia en 2018, et pas seulement le 8 mars !

Rendre visible les femmes dans le monde très masculin de l’aéronautique, telle est l’ambition d’aeroscopia en 2018, à travers plusieurs événements dédiés aux femmes dans l’aéronautique :

– Du 8 mars au 8 avril, l’exposition « Des pionnières aux astronautes », organisée par l’Association Française des Femmes Pilotes (AFFP) en partenariat avec le musée aeroscopia :

Aventurières, compétitrices, pilotes de ligne, pilotes militaires, infirmières, pilotes d’essais, pilotes handicapées ou encore astronautes… autant de destins exceptionnels qui seront présentés par l’AFFP, qui compte aujourd’hui 3 000 licenciées qui exercent leur métier avec passion ou volent pour le plaisir. Nous sommes encore loin de la parité, mais depuis 1971, l’AFFP est garante de la promotion de l’image de la femme dans l’aviation.

Dans le cadre de cette exposition, plusieurs conférences et animations seront proposées :

Sans réservation et sans supplément (inclus dans le prix d’entrée au musée) :

o Samedi 24 mars à 15h30, une conférence sur « Maryse Bastié » :

Animée par Odile Chartier, Présidente de l’Association Française des Femmes Pilotes, cette conférence rendra hommage à la célèbre aviatrice française, née en 1898, et détentrice de nombreux records féminins internationaux en vol.

o Samedi 7 avril à 14h30, « Piloter sans voir avec le Soundflyer », rencontre avec Chantal RIALIN : membre de l’association des Mirauds volants et de l’association Française des Femmes Pilotes, Chantal viendra parler de sa passion, de son parcours et de son expérience de femme pilote non voyante.

Sur réservation, avec supplément de 3,50 € sur le prix d’entrée au musée :

o Pendant la durée de l’exposition, des visites thématiques « Aviatrices » :

Quels rôles les femmes pilotes ont- elles joué dans l’histoire de l’aviation ?

Pionnières, aventurières, pilotes militaires… Découvrez les épopées de figures emblématiques de l’aviation féminine, en lien avec certaines pièces de la collection du musée.

Plusieurs dates sont proposées pour ces visites thématiques :

o Samedi 10 mars à 14h30 o Mercredi 14 mars à 14h30 o Samedi 24 mars à 11h15 o Samedi 28 mars à 14h30 o Dimanche 8 avril à 14h30

– Le 2ème temps fort aura lieu au mois de juillet, dans le cadre d’ESOF (Euro Science Open Forum, qui aura lieu pour la première fois en France, à T oulouse) et du festival « Science in the city » avec l’association « Femmes et sciences » et son exposition « Femmes en science : la science taille XX ». Il s’agira cette fois de valoriser l’héritage des femmes scientifiques, notamment dans le domaine de l’aéronautique, pour que les jeunes filles puissent, autant que les garçons, se projeter en actrices de la science et de la recherche de demain.

Véritable lieu de partage de la culture aéronautique, le musée aeroscopia est sans aucun doute le lieu privilégié pour la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Informations pratiques :

Informations et réservations : www.musee-aeroscopia.fr
Adresse : aeroscopia – allée André Turcat 31700 Blagnac
Prix du billet d’entrée au musée :

Plein tarif : 12,50€ / – Tarif réduit : 10€ / – Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans

 

 

 

 

 

 

MELDY MELODY

Je suis très contente d’avoir participé à l’animation du Téléthon de Saint-Jean, dans la Salle Palumbo. Je remercie toutes les personnes bénévoles de m’avoir permis de jouer mes compositions au Piano.
Musicalement, Mélody.

Un livre, sentimental et historique hors du commun : Virages d’une vie.

  • Il y a quelques années, après avoir été primé par la télévision, la revue Grand-reportage et Paris match, l’auteur André Sanson nous faisait l’honneur d’un passage au Capitole à Toulouse. Accompagné de son épouse, il venait y recevoir le 1er prix photo  « un voyage au Brésil » d’un concours regroupant tous les magasins Carrefours de France. Aujourd’hui, cet auteur haut savoyard Rumillien, proche de la ville d’Annecy et d’Aix-les-Bains, nous dévoile son autre talent. Taillé dans la même sensibilité, il nous présente son livre intitulé : Virages d’une vie.
    Un témoignage atypique, une couverture comparable à une peinture et une écriture non formatée.Ce style personnel donne toute la force d’un texte au rythme haletant. Des passages construits par de belles phrases, un livre rare qui n’a pas échappé à des milliers de lecteurs et à certains libraires.Un texte rempli d’émotions qui pousse à la réflexion, des passages ludiques et d’autres tristes. Touchant et saisissant par une sincérité naturelle, une véritable bouffée d’oxygène dans la littérature.Très bon livre, témoignage captivant, le lire est une chance, le prêter ou l’offrir est un plaisir.
    En vente, prix 25 € en librairies.  

Si désiré, livre dédicacé par l’auteur et en cadeau une superbe photo, support papier royal.
25 € frais de port compris. Tél : 09 75 49 48 00.
292 pages, 5 magnifiques photos en fin de lecture.

 

 

Conférence de Pierre Estournel

Conférence de Pierre ESTOURNEL, jeudi 10 août, salle des fêtes de Lercoul (09220), 20h30, gratuit, capacité de la salle 100 places.

Le sentier des Passeurs
Quand des femmes et des hommes fuyaient la France occupée, par les Pyrénées

« Deux hommes arrivèrent alors : il s’agissait de deux Espagnols ou Catalans (?) qui nous firent comprendre que nous devions marcher derrière eux en silence sans s’arrêter, toute pause pouvant entraîner la mort ! …
…Il sortit également un pistolet automatique de sa poche et ajouta verbalement quelques commentaires dissuasifs que je ne compris pas. » Extraits du récit de l’évasion de France de Roger ESTOURNEL par l’Ariège vers l’Angleterre en 1943.
Juifs traqués par la police de Vichy ou l’Occupant nazi, Résistants, Réfractaires au Sto, le service du travail obligatoire, aviateurs alliés abattus en mission, se sont retrouvés sur les pentes des Pyrénées pour fuir la France occupée. Mon intérêt conjoint pour l’Histoire et ces montagnes, le récit que nous a laissé mon Père de son évasion, m’ont convaincu de faire revivre mémoire et souvenirs.
Journaliste et conférencier, j’ai réalisé un documentaire à Siguer, dans la montagne ariégeoise, sur les traces de mon Père évadé en 1943. Ce film de 35 mn évoque tout d’abord plusieurs livres consacrés à ces évènements, puis emmène le spectateur en montagne vers la frontière andorrane. Ensuite, nous nous intéresserons à ces fugitifs, aux passeurs qui les aidaient à fuir, aux réseaux d’évasion et au parcours de Roger Estournel qui lui a permis de rejoindre la Royal Air Force en Angleterre, partageant une partie de son parcours (de Paris à l’Angleterre en passant par Toulouse, l’Ariège, Barcelone et Lisbonne…) avec quelques aviateurs anglo-saxons.

 

 

 

 

 

On en parle dans le Petit Journal du Comminges

UNE CÉRÉMONIE AU TOP POUR L’UCP

L’union des Correspondants de  presse  avait invité les adhérents et amis  à  prendre leur envol pour une visite du musée de l’Aéroscopia, suivi du prix Tout-Ouie, remis à des personnalités , en contact étroit avec la communication . Après le Hall d’embarquement pour la promenade, on était littéralement happé par cette découverte. Les « oiseaux de fer » qui survolent dans le ciel sont devenus des monstres gigantesques qui ont englouti les visiteurs. Avions de légende certes et du minuscule « moustique « en toile et bois, on se trouve, nez à nez avec le SUPER GUPPY,l’ A 300 8, ou le Concorde. Une fresque historique et des maquettes racontent les progrès réalisés dans ce domaine de l’aéro. Depuis les exploits de Clément Ader qui avait réussi  le  9 octobre 1890    à faire voler sur quelques  50 mètres un plus lourd que l’air . L’Eole ne pesait  que quelques kilos et ne s’élevait  qu’à quelques centimètres au dessus du sol mais depuis que de progrès accomplis…  et , là; sous les yeux des visiteurs, c’est le concret de cette histoire. Vitesse, capacité, poids. Avions de transport, avions civils, avions militaires, métiers de l’aéro, archéologie aéronautique qui fait parler les pièces retrouvées,  jusqu’à cette vision des avions du futur on est transporté sur un petit nuage pour une leçon passionnante. Beaucoup de visiteurs, enchantés de ce premier contact  vont compléter leurs connaissances par de prochaines visites  et voir de près Magister, Falcon, Crusader, Mirage, Jaguar, Nordatlas, Béluga, Merlin  ou Starfighter.

Après cette visite, laissée au gré de chacun, Christian Mouillac, président de l’UCP et Bernard Villéga, secrétaire, invitaient à s’approcher pour le prix Tout-Ouie, décerné  à David Berty, ancien international de rugby que la sclérose en plaque a éliminé des stades où il faisait carrière. Avec courage il s’est battu  contre les dégradations physiques et morales  et met son énergie à aider malades et handicapés. Responsable du club des Toros,  l’équipe réalise des exploits en rugby fauteuil.

L’autre récipiendaire  était Cécile Toulza, artiste peintre. Pour elle, on a diagnostiqué la maladie de Parkinston. Elle s’acharne à relever le défi et  continue à vivre et à agir et cette belle femme se donne à fond dans son art et pour aller de l’avant avec le sourire.

Christian avait préparé une surprise à l’une des membres de l’association  qu’il inscrivait en secret, sur la liste des récipiendaires. Raymonde Albaret a un long parcours dans la presse parlée (émission de philatélie) dans la presse écrite (Dépêche, Petit Journal….) et de nombreuses activités associatives dans les domaines culturels, sportifs, humanitaires et patriotiques.

Cérémonie émouvante qui retrace les « mérites » de chacun et Raymonde avec sagesse, dédiait un grand morceau de ce prix à sa famille et ses amis qui l’ont aidée dans son parcours. Les flashs des photographes ont crépité et félicitations, bouquets, embrassades  ont complété ce moment de vedettariat.

Un succulent buffet accueillait les participants  et permettait de prolonger les conversations. Un grand merci à l’UCP pour cette convivialité et cette qualité de rencontre.