Christian Buttigieg s’est éteint

C’est une figure balmanaise que l’on ne reverra plus. Christian Buttigieg s’est éteint, hier, des suites d’une longue et douloureuse maladie contre laquelle il s’est battu avec courage. Il avait 76 ans. Christian était le correspondant sportif sur la ville de Balma, une commune où dans ce domaine l’actualité ne manque pas. Il la couvrait avec joie, et talent, toujours disponible et à l’écoute, particulièrement mordu de football. Retraité depuis 1987, il consacrait des milliers d’heures à alimenter les colonnes de «La Dépêche» où plusieurs de ses collaborateurs sont aujourd’hui dans la peine. Ce sont près de quarante années de sa vie qui ont été dédiées à notre journal, des décennies durant lesquelles Christian n’a eu de cesse de s’impliquer mais aussi de découvrir de nouveaux horizons. Après avoir fait ses débuts comme correspondant à Saint-Jean, où il résidait, c’est à Quint-Fonsegrives qu’il pose ses valises en 2000. Il y rencontrera un autre correspondant, figure locale aussi, habitant de Balma, Max Kebbati qui lui propose alors de le seconder. Le duo est formé. Dès lors, la chronique n’a fait que s’étoffer. Branché sur les nouvelles technologies, il était également passionné de photo. Rares étaient les jours où on le croisait sans son appareil ! Et ce, malgré l’arrivée de la maladie qui a fini par avoir raison de lui. À Balma, mais aussi dans de nombreuses communes alentour, de nombreux amis pleurent cet homme attachant qui laisse derrière lui une épouse, Jacqueline, ainsi qu’une fille, un fils et deux petits-enfants dans une immense peine. Proche de Christian, le président du BSC, Roger Cau, n’a pas caché sa grande émotion en apprenant la nouvelle : «C’est vraiment un ami très cher qui nous quitte. Il a fortement participé à la progression de notre club, pour lequel il s’est beaucoup impliqué, notamment pour sa communication…» L’édition Nord-Est perd quant à elle un pilier de l’équipe des correspondants mais aussi et surtout un ami.

Voeux 2019

    Les membres du bureau souhaite à tous ses adhérent(e)s une excellente année 2019, quelle vous préserve la Santé, vous procure le Bonheur espéré, de pouvoir accomplir votre travail dans la sérénité, le respect de la liberté et dans la bonne humeur !
    Cette année est importante, elle est la 50° depuis la création de notre association, des manifestations sont en préparations et nous espérons que les  » Anciens  » seront de retour pour y assister ainsi que bon nombre de nos  » Prix Tout Ouïe  » . Nous vous tiendrons informés ici même de celles-ci et de notre prochaine A.G.
   N’hésitez pas à nous communiquer vos remarques, suggestions et de parler de nous pour faire de nouvelles adhésions . Les cartes 2019 sont parties pour ceux qui ont réglé la cotisation annuelle .
   Bien cordialement ;

                                                                                        Christian MOUILLAC Pdt. de l’ U.C.P.

Retraite des correspondants Auto Entrepreneurs

Peut être que certains membres de l’UCP exercent leurs activités indépendantes de correspondant de presse sous le statut d’auto-entrepreneur. Si tel est le cas, ils sont  affiliés au titre de la retraite à la CIPAV. Or, très vraisemblablement, la CIPAV a tronqué les points de retraite qu’elle vous crédite chaque année.

Vous savez peut-être que, depuis 2018, les Tribunaux condamnent régulièrement la CIPAV, via notre Cabinet d’avocats (PINCENT Avocats à Paris), dans ce qu’on peut appeler le « scandale des auto-entrepreneurs ». La CIPAV a en effet manifestement tronqué les points de retraite des 400.000 auto-entrepreneurs exerçant une activité libérale.

Les membres concernés si, en tant que correspondant de presse, sont ou ont étés auto-entrepreneur. 

Après avoir conçu et expérimenté avec succès l’action judiciaire idoine, PINCENT Avocats a souhaité rendre accessible financièrement (60 € TTC hors honoraire de résultat), via la plateformehttps://ae.pincent-avocats.com, à chacun des Correspondant de presse concernés, l’action en rectification de ces points et en réparation du préjudice moral subi. 

Cette somme modique s’explique car nous sommes spécialisés dans les actions de masse et que nous comptons sur une accumulation de plaintes pour former une espèce de « class action ». Nous sommes engagés depuis 2015 dans la défense des cotisants des adhérents de la CIPAV et, après avoir identifié cette action de groupe, nous avons voulu la rendre accessible à tous, en prévoyant des conditions d’honoraires inédites.

Le dernier succès de PINCENT Avocats sur cette action remonte à septembre 2018 : le Tribunal des affaires de sécurité sociale (TASS) de Versailles a condamné la CIPAV à rectifier les points de retraite complémentaire d’un auto-entrepreneur en multipliant par trois le nombre retenu par la CIPAV, mais aussi à payer 3.000 € de dédommagement supplémentaire et 1.500 € d’indemnité de procédure.

Cette action, lancée depuis le 6 octobre, est déjà soutenue, notamment, par :

 Vous pouvez prendre connaissance du travail de PINCENT Avocats sur ce sujet au travers notamment de :

Ainsi, en quelques clics sur https://ae.pincent-avocats.com, vous pouvez mandater PINCENT Avocats pour une somme de 60 € TTC (hors honoraire de résultat).

Moyennant paiement de cette somme, PINCENT Avocats sera en mesure de faire rectifier les points de retraite complémentaire des membres de l’UCP, ce qui leur permettra de protéger leurs droits à la retraite revalorisés, et de toucher en outre des dommages-intérêts, non imposables, d’une fourchette de 1.000 € à 2.000 €.

Enfin si vous vous posez la question, nous intervenons dans toute la France et pour l’instant des procès pour les auto-entrepreneurs sont déjà organisés devant les Tribunaux des affaires de sécurité sociale de Lyon, Grenoble, Chambéry, etc.

Si d’aventure vous aviez des questions à poser, vous pouvez utiliser notre mail (ae@pincent-avocats.com) ou nous appeler.

Bien sincèrement,

Dimitri Pincent
Avocat à la Cour

56 rue de Londres 75008 Paris
Tél : 01.84.79.10.56 | Fax : 09.55.59.55.95
pincent-avocats.com

Les femmes à l’honneur chez Aeroscopia

Exposition « Des pionnières aux astronautes » du 8 mars au 8 avril, Ponctuée de conférences et animations

Les femmes sont à l’honneur chez aeroscopia en 2018, et pas seulement le 8 mars !

Rendre visible les femmes dans le monde très masculin de l’aéronautique, telle est l’ambition d’aeroscopia en 2018, à travers plusieurs événements dédiés aux femmes dans l’aéronautique :

– Du 8 mars au 8 avril, l’exposition « Des pionnières aux astronautes », organisée par l’Association Française des Femmes Pilotes (AFFP) en partenariat avec le musée aeroscopia :

Aventurières, compétitrices, pilotes de ligne, pilotes militaires, infirmières, pilotes d’essais, pilotes handicapées ou encore astronautes… autant de destins exceptionnels qui seront présentés par l’AFFP, qui compte aujourd’hui 3 000 licenciées qui exercent leur métier avec passion ou volent pour le plaisir. Nous sommes encore loin de la parité, mais depuis 1971, l’AFFP est garante de la promotion de l’image de la femme dans l’aviation.

Dans le cadre de cette exposition, plusieurs conférences et animations seront proposées :

Sans réservation et sans supplément (inclus dans le prix d’entrée au musée) :

o Samedi 24 mars à 15h30, une conférence sur « Maryse Bastié » :

Animée par Odile Chartier, Présidente de l’Association Française des Femmes Pilotes, cette conférence rendra hommage à la célèbre aviatrice française, née en 1898, et détentrice de nombreux records féminins internationaux en vol.

o Samedi 7 avril à 14h30, « Piloter sans voir avec le Soundflyer », rencontre avec Chantal RIALIN : membre de l’association des Mirauds volants et de l’association Française des Femmes Pilotes, Chantal viendra parler de sa passion, de son parcours et de son expérience de femme pilote non voyante.

Sur réservation, avec supplément de 3,50 € sur le prix d’entrée au musée :

o Pendant la durée de l’exposition, des visites thématiques « Aviatrices » :

Quels rôles les femmes pilotes ont- elles joué dans l’histoire de l’aviation ?

Pionnières, aventurières, pilotes militaires… Découvrez les épopées de figures emblématiques de l’aviation féminine, en lien avec certaines pièces de la collection du musée.

Plusieurs dates sont proposées pour ces visites thématiques :

o Samedi 10 mars à 14h30 o Mercredi 14 mars à 14h30 o Samedi 24 mars à 11h15 o Samedi 28 mars à 14h30 o Dimanche 8 avril à 14h30

– Le 2ème temps fort aura lieu au mois de juillet, dans le cadre d’ESOF (Euro Science Open Forum, qui aura lieu pour la première fois en France, à T oulouse) et du festival « Science in the city » avec l’association « Femmes et sciences » et son exposition « Femmes en science : la science taille XX ». Il s’agira cette fois de valoriser l’héritage des femmes scientifiques, notamment dans le domaine de l’aéronautique, pour que les jeunes filles puissent, autant que les garçons, se projeter en actrices de la science et de la recherche de demain.

Véritable lieu de partage de la culture aéronautique, le musée aeroscopia est sans aucun doute le lieu privilégié pour la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Informations pratiques :

Informations et réservations : www.musee-aeroscopia.fr
Adresse : aeroscopia – allée André Turcat 31700 Blagnac
Prix du billet d’entrée au musée :

Plein tarif : 12,50€ / – Tarif réduit : 10€ / – Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans

 

 

 

 

 

 

MELDY MELODY

Je suis très contente d’avoir participé à l’animation du Téléthon de Saint-Jean, dans la Salle Palumbo. Je remercie toutes les personnes bénévoles de m’avoir permis de jouer mes compositions au Piano.
Musicalement, Mélody.

Un livre, sentimental et historique hors du commun : Virages d’une vie.

  • Il y a quelques années, après avoir été primé par la télévision, la revue Grand-reportage et Paris match, l’auteur André Sanson nous faisait l’honneur d’un passage au Capitole à Toulouse. Accompagné de son épouse, il venait y recevoir le 1er prix photo  « un voyage au Brésil » d’un concours regroupant tous les magasins Carrefours de France. Aujourd’hui, cet auteur haut savoyard Rumillien, proche de la ville d’Annecy et d’Aix-les-Bains, nous dévoile son autre talent. Taillé dans la même sensibilité, il nous présente son livre intitulé : Virages d’une vie.
    Un témoignage atypique, une couverture comparable à une peinture et une écriture non formatée.Ce style personnel donne toute la force d’un texte au rythme haletant. Des passages construits par de belles phrases, un livre rare qui n’a pas échappé à des milliers de lecteurs et à certains libraires.Un texte rempli d’émotions qui pousse à la réflexion, des passages ludiques et d’autres tristes. Touchant et saisissant par une sincérité naturelle, une véritable bouffée d’oxygène dans la littérature.Très bon livre, témoignage captivant, le lire est une chance, le prêter ou l’offrir est un plaisir.
    En vente, prix 25 € en librairies.  

Si désiré, livre dédicacé par l’auteur et en cadeau une superbe photo, support papier royal.
25 € frais de port compris. Tél : 09 75 49 48 00.
292 pages, 5 magnifiques photos en fin de lecture.