Conférence de Pierre Estournel

Conférence de Pierre ESTOURNEL, jeudi 10 août, salle des fêtes de Lercoul (09220), 20h30, gratuit, capacité de la salle 100 places.

Le sentier des Passeurs
Quand des femmes et des hommes fuyaient la France occupée, par les Pyrénées

« Deux hommes arrivèrent alors : il s’agissait de deux Espagnols ou Catalans (?) qui nous firent comprendre que nous devions marcher derrière eux en silence sans s’arrêter, toute pause pouvant entraîner la mort ! …
…Il sortit également un pistolet automatique de sa poche et ajouta verbalement quelques commentaires dissuasifs que je ne compris pas. » Extraits du récit de l’évasion de France de Roger ESTOURNEL par l’Ariège vers l’Angleterre en 1943.
Juifs traqués par la police de Vichy ou l’Occupant nazi, Résistants, Réfractaires au Sto, le service du travail obligatoire, aviateurs alliés abattus en mission, se sont retrouvés sur les pentes des Pyrénées pour fuir la France occupée. Mon intérêt conjoint pour l’Histoire et ces montagnes, le récit que nous a laissé mon Père de son évasion, m’ont convaincu de faire revivre mémoire et souvenirs.
Journaliste et conférencier, j’ai réalisé un documentaire à Siguer, dans la montagne ariégeoise, sur les traces de mon Père évadé en 1943. Ce film de 35 mn évoque tout d’abord plusieurs livres consacrés à ces évènements, puis emmène le spectateur en montagne vers la frontière andorrane. Ensuite, nous nous intéresserons à ces fugitifs, aux passeurs qui les aidaient à fuir, aux réseaux d’évasion et au parcours de Roger Estournel qui lui a permis de rejoindre la Royal Air Force en Angleterre, partageant une partie de son parcours (de Paris à l’Angleterre en passant par Toulouse, l’Ariège, Barcelone et Lisbonne…) avec quelques aviateurs anglo-saxons.

 

 

 

 

 

On en parle dans le Petit Journal du Comminges

UNE CÉRÉMONIE AU TOP POUR L’UCP

L’union des Correspondants de  presse  avait invité les adhérents et amis  à  prendre leur envol pour une visite du musée de l’Aéroscopia, suivi du prix Tout-Ouie, remis à des personnalités , en contact étroit avec la communication . Après le Hall d’embarquement pour la promenade, on était littéralement happé par cette découverte. Les « oiseaux de fer » qui survolent dans le ciel sont devenus des monstres gigantesques qui ont englouti les visiteurs. Avions de légende certes et du minuscule « moustique « en toile et bois, on se trouve, nez à nez avec le SUPER GUPPY,l’ A 300 8, ou le Concorde. Une fresque historique et des maquettes racontent les progrès réalisés dans ce domaine de l’aéro. Depuis les exploits de Clément Ader qui avait réussi  le  9 octobre 1890    à faire voler sur quelques  50 mètres un plus lourd que l’air . L’Eole ne pesait  que quelques kilos et ne s’élevait  qu’à quelques centimètres au dessus du sol mais depuis que de progrès accomplis…  et , là; sous les yeux des visiteurs, c’est le concret de cette histoire. Vitesse, capacité, poids. Avions de transport, avions civils, avions militaires, métiers de l’aéro, archéologie aéronautique qui fait parler les pièces retrouvées,  jusqu’à cette vision des avions du futur on est transporté sur un petit nuage pour une leçon passionnante. Beaucoup de visiteurs, enchantés de ce premier contact  vont compléter leurs connaissances par de prochaines visites  et voir de près Magister, Falcon, Crusader, Mirage, Jaguar, Nordatlas, Béluga, Merlin  ou Starfighter.

Après cette visite, laissée au gré de chacun, Christian Mouillac, président de l’UCP et Bernard Villéga, secrétaire, invitaient à s’approcher pour le prix Tout-Ouie, décerné  à David Berty, ancien international de rugby que la sclérose en plaque a éliminé des stades où il faisait carrière. Avec courage il s’est battu  contre les dégradations physiques et morales  et met son énergie à aider malades et handicapés. Responsable du club des Toros,  l’équipe réalise des exploits en rugby fauteuil.

L’autre récipiendaire  était Cécile Toulza, artiste peintre. Pour elle, on a diagnostiqué la maladie de Parkinston. Elle s’acharne à relever le défi et  continue à vivre et à agir et cette belle femme se donne à fond dans son art et pour aller de l’avant avec le sourire.

Christian avait préparé une surprise à l’une des membres de l’association  qu’il inscrivait en secret, sur la liste des récipiendaires. Raymonde Albaret a un long parcours dans la presse parlée (émission de philatélie) dans la presse écrite (Dépêche, Petit Journal….) et de nombreuses activités associatives dans les domaines culturels, sportifs, humanitaires et patriotiques.

Cérémonie émouvante qui retrace les « mérites » de chacun et Raymonde avec sagesse, dédiait un grand morceau de ce prix à sa famille et ses amis qui l’ont aidée dans son parcours. Les flashs des photographes ont crépité et félicitations, bouquets, embrassades  ont complété ce moment de vedettariat.

Un succulent buffet accueillait les participants  et permettait de prolonger les conversations. Un grand merci à l’UCP pour cette convivialité et cette qualité de rencontre.

 

Montauban en Scènes

Le festival  « IN » Montauban  en scènes a commencé la semaine dernière avec une programmation allant du 28 Juin au dimanche 2 Juillet .En premier lieu l’imitateur Grégorio a essuyé les plâtres  le mercredi, oh pardon la pluie puisque dès le premier soir ce n’était pas la joie coté météo. Par la suite la pluie et les orages ont sévi toute la semaine, mais n’ont pas remis en cause les spectacles programmés à savoir  Amir-Slimane-Sinclair le jeudi, la jeune chanteuse Tal le vendredi, sans oublier la tournée des années 80 le samedi . En guise d’Apothéose cette première partie « In » a été conclue par Patrick Bruel sous un déluge non pas de pluie  cette fois mais d’applaudissements. Pendant deux semaines  c’est maintenant au tour du  festival « OFF » de faire son apparition là aussi il y en aura pour tous les goûts. Mardi 4 juillet 19h Opus place nationale, mercredi 5 juillet 21 h Dave place des Fontaines, jeudi 6 Juillet 19h China Moses et André Manoukian en première partie :Endless Duo place nationale, vendredi 7 juillet 21 h Wazoo et Charivari espace des Fontaines du jardin des plantes, samedi 8 juillet arts de rue, dimanche 9 juillet custom création chorégraphie d’Alain Marty théatre Olympe de Gouges, lundi 10 juillet 21 h Brass Messengers + Duo Laurent place des fontaines, mardi 11 juillet 19 h Lyrique Franck Thézan place nationale, jeudi 13 juillet 21 h Manolo the voice of the Gipsies + le gagnant de c’est moi l’artiste esplanade des fontaines. On le voit la municipalité de Montauban a encore bien fait les choses cette année, espérons simplement que le beau temps fera enfin son apparition.

Appel à candidature Prix Camille Lepage 2017

L’Association « Camille Lepage – On est ensemble » a été créée le 20 septembre 2014, quelques mois après la mort de la photojournaliste Camille Lepage en Centrafrique alors qu’elle réalisait un reportage.
Créée par ses parents Maryvonne et Guy Lepage et par son frère Adrien, cette association a pour but de promouvoir la mémoire, l’engagement et le travail de Camille, mais aussi d’aider et de protéger les photojournalistes travaillant dans les zones de conflit, et de soutenir les populations victimes de ces conflits dans le sens des valeurs qui étaient chères à Camille.
CDP Éditions – Collection des photographes a eu la gentillesse de publier un livre du dernier travail de Camille Lepage en Centrafrique, République centrafricaine : On est ensemble. L’intégralité des ventes de ce livre a été reversée par CDP Éditions au profit de l’Association « Camille Lepage – On est ensemble ».
Cette initiative permet donc à l’Association « Camille Lepage – On est ensemble » de soutenir une partie de ce prix, doté de 8 000 euros, pour encourager le travail d’un photojournaliste engagé au long cours. Pour la première fois cette année, laSociété des Auteurs des arts visuels et de l’Image Fixe – Saif – s’engage à côté de l’Association et participe au financement du prix.
Ce prix est remis pour la troisième fois à Perpignan à l’occasion du Festival international du Photojournalisme Visa pour l’Image – Perpignan 2017. Il est destiné à soutenir un photographe dans la réalisation d’un projet de reportage déjà en cours. Il est ouvert à tous les photojournalistes professionnels, sans exclusion d’âge, de sexe ou de nationalité.
Le lauréat sera sélectionné mi-juin par un jury composé de professionnels de la photographie et de la presse et d’un membre de la Saif. Les candidats seront jugés sur présentation de leur projet en cours et de leurs réalisations précédentes. Parmi les critères de sélection : la qualité photographique, mais aussi la démarche journalistique et la pertinence du sujet choisi, l’engagement au long cours sur un sujet ou dans un pays sur/dans lequel le photographe est déjà engagé.
Le prix sera remis au lauréat, en septembre 2017, lors d’une des soirées de projection du festival Visa pour l’Image – Perpignan. Le projet soutenu devra aboutir en un an, afin d’être présenté à l’édition 2018 du festival, sous la forme d’une projection ou d’une exposition.
Cette année, le travail de Pauline Beugnies / Out of Focus sur les violations des droits de l’homme en Égypte, et notamment la répression violente du régime contre les jeunes militants sera présenté dans le cadre de la 29ème édition du festival.
Date limite de dépôt des dossiers de candidature : 16 mai 2017. 

Règlements et formulaires de candidature 2017 : http://www.visapourlimage.com/fr/prix_lepage.do

Pour obtenir les renseignements : camillelepageaward@gmail.com